Roberte & Robert
 

En 2015 Lorenzo Dallaï et Sandrine Frétault inventent deux personnages : Roberte & Robert. Deux entités, espace commun de réflexions et d’expérimentations dans lequel ils déploient leurs recherches. Un laboratoire nomade, ouvert à la rencontre
avec d’autres artistes, chercheurs et avec le public.


Donner à voir au spectateur la force expressive du corps, l’inviter à la réflexion, libre de
ressentir, d’interpréter un langage chorégraphique que nous possédons tous, celui de l’action.

L'équipe
 

logoSite2022.png
Lorenzo Dallai.jpg
portrait S.jpg
Lorenzo DALLAÏ​

Lorenzo Dallai débute la danse contemporaine en Italie. Il vient en France afin de suivre la formation professionnelle "E.X.E.R.CE" au CCN de Montpellier sous la direction de Mathilde Monnier. Il se perfectionne à New York, au studio de Merce Cunningham et Trisha Brown, puis à Venise chez Carolyn Carlson.  Depuis 2001 il travaille en France avec différents chorégraphes.  Il est titulaire d’un Diplôme d’Etat en Danse Contemporaine. Lorenzo Dallai enseigne la danse dans le cadre d’ateliers auprès d’un large public. Il intervient dans le cadre de projets mis en œuvres dans des établissements scolaires de tous niveaux.

Chorégraphe-danseur et pédagogue depuis 2015, il développe une recherche chorégraphique au sein de la Compagnie Roberte & Robert, qu’il a créée avec Sandrine Frétault.

Dans un autre registre, Lorenzo Dallai est titulaire d’un Certificat en Yoga Iyengar. Il pratique régulièrement le yoga, qu’il enseigne aussi dans le cadre de cours individuels ou collectifs.

Sandrine FRETAULT 

Autodidacte, elle commence par le patinage artistique avant de se diriger vers la danse. Elle prend des cours de moderne jazz, puis découvre la danse contemporaine au CCN de Nantes sous la direction de Claude Brumachon. Elle se perfectionne à Aix-en-Provence en suivant la formation au Diplôme d’État qu’elle valide à Montpellier. Titulaire d’un Master Théories et Pratiques des Arts vivants en danse. Elle collabore régulièrement avec d’autres artistes, notamment dans les installations sonores de Marc Calas.  

Chorégraphe-danseuse et performeuse, depuis 2015 elle développe une recherche chorégraphique au sein de la Cie Roberte & Robert.

 

Sophie ALBRECHT

Sophie Albrecht est administratrice de production. Titulaire d’un Baccalauréat Cinéma audio-visuel, elle poursuit ses études en Médiation-culturelle et communication à l’Université Lille III à Villeneuve d’Ascq. Après s’être installée dans l’Aude, elle est tour à tour Responsable du Caveau de vente de la cave Coopérative de Cucugnan et Chef d'entreprise lorsqu'elle crée en 2002 son site de vente en ligne de loisirs créatifs sur internet. Dix ans plus tard, elle décide de se reconvertir et revient à son domaine de prédilection, les arts. Après avoir suivi la formation « Administration des entreprises culturelles », dispensée par l’ARDEC à Montpellier, elle entame sa nouvelle carrière et accompagne plusieurs compagnies dans les domaines de la musique, du théâtre et de la danse contemporaine.

 

COLLABORATEURS / TRICES

logoSite2022.png
Sophie Albrecht.png

Cathy Noden a, depuis 1996 réalisé de nombreux éclairages et régies lumière pour diverses compagnies de spectacles vivants. Lors de ses voyages qu'ils soient professionnels ou personnel son attention s'est naturellement portée sur l’éclairage des villes, avec la mise en valeur de leurs monuments ou la mise en avant d'œuvres lumières. Intéressée par ces approches différentes du spectacle, elle entame et réussit une formation sur l'éclairage urbain au sein de l'AFE, Association Française de l'Éclairage, experte et référente en la matière. En parallèle elle participe aux cours du soir de sculpteur plasticiens à l’école des Beaux de Sète. Cet enrichissement la conduit à travailler sur l’éclairage d'expositions d'Art Contemporain telles que : « Bombay Maximum City » ou « Istanbul traversée » dans le cadre de Lille 3000 ainsi qu'à développer une activité de plasticienne, plasticienne lumière dans des projets plus personnels tels que « Mobile 1 ». Depuis elle éclaire toujours...

Cyril Pugliese  après avoir officié en tant que batteur, claviériste, compositeur et arrangeur au sein de diverses formations dont Mina May, Benjamin Fincher, actuellement Dahu, LpLpo (tournées en France, Suisse, Benelux, Canada de 1996 à aujourd'hui), compose depuis une dizaine d'années des bandes son pour des court-métrages, ciné-concerts et collabore aussi avec des compagnies de théâtre (Cie Janvier -07, Cie des Ouvriers et Collectif IP&Co -84, Ligue d'Impro Théâtrale Sud-Est) avec lesquelles il se produit en live. Son activité s'étend également sur divers projets de spectacles-concerts électroniques à destination de jeunes publics (label Hapax- Montpellier) mais aussi dans le cadre de mise en musique d'expositions, notamment pour la médiathèque de Cavaillon -84 et le théâtre de Privas -07. Aujourd'hui, Cyril s'intéresse à la transversalité dans la création artistique et rentre dans une démarche de recherche (création, composition, performances) avec des chorégraphes-danseurs, auteurs, vidéastes et plasticiens sonores.

Luc Souche Après des études universitaires en art du spectacle, il intègre une formation de technicien du spectacle vivant en 2003. Depuis une dizaine d’années, il se consacre entièrement à la création lumière, régie générale et régie lumière pour des compagnies. Il a notamment collaboré avec les compagnies : Cie Didier Théron, Cie Faux Magnifico, Cie Marécage, Cie KD Danse, Cie Pulx, Collectif Momentum, Groupe Noces, Collectif 100% plastik, Cie Audrey Perin-vindt, Cie Méli Mélodie, Cie Marie-Louise Bouillonne, Cie Atypik, Cie Contraste, Cie Lugana, Cie Olaf LinËsky, …

Axelle Carruzzo est Plasticienne Franco-Suisse formée à l’Ecole Supérieure des Beaux Arts de Montpellier & metteure en scène au sein du N.U collectif.

Elle opère des liaisons entre les arts plastiques et le spectacle vivant, ces deux versants de son travail sont des expériences complémentaires qui irriguent ses créations.

Ses premiers spectacles, «CAS_1» (2015) co-mis en scène avec Sébastien Lenthéric - puis «A few seconds after darkness» (2017), ont mis en exergue son intérêt pour la musique électroacoustique et les émotions sonores qu’elles produisent, en jouant tant des instrument que des voix. Dans le prolongement de ses recherches, elle s’intéresse à la musicalité du

langage, à sa déconstruction sémantique et explore depuis 2020 la recherche-projet "Espaces Vivants", associant autistes et artistes dans une zone de création continue et permanente.